Dissonances

Dissonances
Trois fois par mois, histoire de voir les choses autrement, sous un autre angle ou dans une autre perspective, nous ferons, ensemble, un pas de côté pour prendre le temps d’écouter des parcours de vie vécus par des gens comme vous et nous, des témoignages d’histoires qui ne laissent de traces que dans la mémoire des leurs, des voix dissonantes, des voix d’hommes et de femmes, qui portent un éclairage différent sur nos rêves.

 

••• émission mensuelle :

  • première diffusion le 4ème mardi du mois à 18h00.
  • deuxième diffusion le mercredi suivant à 8h15.
  • troisième diffusion le samedi suivant à 16h00.

Dissonances du 26 decembre.

émission du 26/12/2015 nombre de lectures : 685 lectures

ISABELLE LE MOAL… NUL NE GUERIT DE SON ENFANCE. Des bidonvilles de Barcelone à ceux de Trujillo …

 

 « Caminante, no hay Camino, el camino se hace al andar », ou, en français, « il n’y a pas de route toute tracée, c’est à toi de la tracer en avançant ». Cette phrase tirée d’un poème d’Antonio Machado Illustre bien le parcours atypique d’Isabelle le Moal.

Née en Andalousie, dans le sud de l’Espagne, sous le franquisme, petite enfance vécue dans un bidonville du côté de Barcelone en compagnie des gitans, arrivée en France, intégration réussie grâce au militantisme des hussards noirs de la République, Isabelle Le Moal a continué sa route comme enseignante en France puis en  Amérique Latine, pour la poursuivre de nos jours, au Pérou, dans un bidonville …. Un itinéraire parfaitement défini par  le texte  de Jean Ferrat : « Nul ne guérit de son enfance ».

 

Dans cette émission de Dissonances, préparée et animée par Josef Ulla , il sera question :

-d’un parcours de vie exceptionnel,

-d’une enfance pauvre financièrement mais riche de rencontres et de découvertes,

-d’un élan donné par ses parents qui a permis à Isabel de pédaler toute seule et d’avancer,

-mais aussi d’un investissement solidaire.

Ce soir, nous allons évoquer le chemin d’ Isabelle Le Moal qui va nous conduire des bidonvilles de Barcelone à ceux de Trujillo …

 

Pour toutes les informations concernant l’ONG «  Pour les bébés Alto Salaverry  » :

Un site :

http://bebeduperou.org/?page_id=58

Une vidéo :

 480 video isabelle.mp4

Une adresse :

Association  « Pour les bébés Alto Salaverry  » P.B.A.S
14 rue des Acacias
Ceignac
12450 CALMONT

Un mel : lueurs.despoir.pour.les.bebes@gmail.com

Un téléphone : 05 65 71 46 30

 

Habillage sonore :

- Le métèque de Moustaki, interprété en espagnol par Yeyè de Cadiz ;

- Fils de… et La quête de Jacques Brel ;

- Nul ne guérit de son enfance de Jean Ferrat ;

Et des morceaux musicaux interprétés par le groupe péruvien, Alma del Sur.

 

L’émission sera rediffusée le lundi 28 décembre à 20h et le mercredi 30  décembre à 11h ;

3 commentaires

  • par : Clement le : 29/12/15 à 10:51

    Magnifique émission ! Félicitation !!!

    Je n'imaginais pas tout ça concernant Isabel Le Moal !

    Clément

  • par : Annie et Pierre D le : 29/12/15 à 16:49

    C'est avec beaucoup d'émotion que nous avons écouté "Dissonance"
    D'abord je ne connaissais pas cette phrase " nul ne guérit de son enfance"
    Elle raisonne très fort pour moi
    Je connaissais un peu de ton parcours Isabelle où étais tu en Corrèze?
    Un bel hommage aussi aux instits Beaucoup le méritent
    Annie et Pierre

  • par : Christian R le : 15/01/16 à 20:18

    J'ai écouté avec un vif intérêt, la dernière émission de cette prof remarquable, qui a traversé toutes les épreuves que le XXè siècle a engendré. Elle était de cette génération sacrifiée au nom du fascisme, (le franquisme en faisait partie et Pétain ambassadeur à Madrid) par des individus que l’on croyait disparus... Bises à vous Christian

Laisser un commentaire :