Dissonances

Dissonances

Trois fois par mois, histoire de voir les choses autrement, sous un autre angle ou dans une autre perspective, nous ferons ensemble un pas de côté pour prendre le temps d’écouter des voix dissonantes qui portent un éclairage différent sur nos vies, nos luttes et nos espoirs.

 

••• émission mensuelle :

  • première diffusion le 4ème mardi du mois à 18h00.
  • deuxième diffusion le mercredi suivant à 14h00.
  • troisième diffusion le samedi suivant à 16h00.

MICHELE AUDIN

émission du 24/04/2018 nombre de lectures : 159 lectures

COMME UNE RIVIERE BLEUE.... 1871

 

Mathématicienne, oulipienne, historienne, et romancière, Michèle Audin raconte la genèse de son roman «Comme une rivière bleue » (éditions Gallimard, collection l’Arbalète).

 

Elle nous dit l’amour qu’elle porte à ses personnages Marthe, Paul, Maria, Floriss... qui vivent, aiment, espèrent, travaillent, écrivent, se battent, enfermés dans Paris, pendant les soixante-douze jours qu’a duré la Commune de 1871. 

 

Dans Dissonances, Michèle Audin nous invite à marcher à côté de quelques uns des obscurs qui fabriquent « cette révolution qui passe tranquille comme une rivière bleue ».

 

 MA

 

 

 

Pour compléter l’émission :

 

-Michèle Audin

 

-Ma Commune de Paris

 

-Page de Michèle Oudin sur le site de l’Oulipo.

 

-Maurice Audin

 

-Fragments d’Histoire de la gauche radicale

 

Habillage sonore  :

 

-« La Commune », Jean Ferrat

 

-« Tu es partie », Didier Wampas

 

-« La Semaine Sanglante » , (Jean Baptiste Clément-Pierre Dupont) interprétée par la Cie Jolie Môme 

 

-« Les mots », La Tordue

 

-« Jehan l’advenu », (Georges Brassens) interprétée par Loïc Lantoine

 

-Le temps des cerises (Jean-Baptiste Clément, Antoine Renard)

 

  La musique du générique est de Zaragraf 

 

  

 

 Cette émission, réalisée par Josef Ulla,  est à écouter sur Radio St Affrique (FM : St-Affrique 96.7 — Camarès 92.7 — Belmont 99.9 — Millau 100.6),  mardi 24 avril à 18h, mercredi 25 avril à 14h,  et samedi 28 avril, à 16h.

 

  

 

 

1 commentaire

  • par : Daniel AZAM le : 28/04/18 à 07:47

    Excellente idée que d'avoir fait cette émission. C'était un événement que de recevoir dans notre vilotte la visite de cette mathématicienne. C'est une espèce rare mais pas en disparition , espérons le . Honneur aux matheux et matheuses. Chez nous on honore encore un peu Emile Borel, mais qui se souvient de Pierre Frédéric Sarrus ?

Laisser un commentaire :