Dissonances

Dissonances
Trois fois par mois, histoire de voir les choses autrement, sous un autre angle ou dans une autre perspective, nous ferons, ensemble, un pas de côté pour prendre le temps d’écouter des parcours de vie vécus par des gens comme vous et nous, des témoignages d’histoires qui ne laissent de trace que dans la mémoire des leurs, des voix dissonantes, des voix d’hommes et de femmes, qui portent un éclairage différent sur nos rêves.

 

••• émission mensuelle :

  • première diffusion le 4ème mardi du mois à 18h00.
  • deuxième diffusion le mercredi suivant à 14h00.
  • troisième diffusion le samedi suivant à 16h00.

Dissonances du 26 decembre.

émission du 26/12/2015 nombre de lectures : 365 lectures

ISABELLE LE MOAL… NUL NE GUERIT DE SON ENFANCE. Des bidonvilles de Barcelone à ceux de Trujillo …

 

 « Caminante, no hay Camino, el camino se hace al andar », ou, en français, « il n’y a pas de route toute tracée, c’est à toi de la tracer en avançant ». Cette phrase tirée d’un poème d’Antonio Machado Illustre bien le parcours atypique d’Isabelle le Moal.

Née en Andalousie, dans le sud de l’Espagne, sous le franquisme, petite enfance vécue dans un bidonville du côté de Barcelone en compagnie des gitans, arrivée en France, intégration réussie grâce au militantisme des hussards noirs de la République, Isabelle Le Moal a continué sa route comme enseignante en France puis en  Amérique Latine, pour la poursuivre de nos jours, au Pérou, dans un bidonville …. Un itinéraire parfaitement défini par  le texte  de Jean Ferrat : « Nul ne guérit de son enfance ».

 

Dans cette émission de Dissonances, préparée et animée par Josef Ulla , il sera question :

-d’un parcours de vie exceptionnel,

-d’une enfance pauvre financièrement mais riche de rencontres et de découvertes,

-d’un élan donné par ses parents qui a permis à Isabel de pédaler toute seule et d’avancer,

-mais aussi d’un investissement solidaire.

Ce soir, nous allons évoquer le chemin d’ Isabelle Le Moal qui va nous conduire des bidonvilles de Barcelone à ceux de Trujillo …

 

Pour toutes les informations concernant l’ONG «  Pour les bébés Alto Salaverry  » :

Un site :

http://bebeduperou.org/?page_id=58

Une vidéo :

 480 video isabelle.mp4

Une adresse :

Association  « Pour les bébés Alto Salaverry  » P.B.A.S
14 rue des Acacias
Ceignac
12450 CALMONT

Un mel : lueurs.despoir.pour.les.bebes@gmail.com

Un téléphone : 05 65 71 46 30

 

Habillage sonore :

- Le métèque de Moustaki, interprété en espagnol par Yeyè de Cadiz ;

- Fils de… et La quête de Jacques Brel ;

- Nul ne guérit de son enfance de Jean Ferrat ;

Et des morceaux musicaux interprétés par le groupe péruvien, Alma del Sur.

 

L’émission sera rediffusée le lundi 28 décembre à 20h et le mercredi 30  décembre à 11h ;

3 commentaires

  • par : Clement le : 29/12/15 à 10:51

    Magnifique émission ! Félicitation !!!

    Je n'imaginais pas tout ça concernant Isabel Le Moal !

    Clément

  • par : Annie et Pierre D le : 29/12/15 à 16:49

    C'est avec beaucoup d'émotion que nous avons écouté "Dissonance"
    D'abord je ne connaissais pas cette phrase " nul ne guérit de son enfance"
    Elle raisonne très fort pour moi
    Je connaissais un peu de ton parcours Isabelle où étais tu en Corrèze?
    Un bel hommage aussi aux instits Beaucoup le méritent
    Annie et Pierre

  • par : Christian R le : 15/01/16 à 20:18

    J'ai écouté avec un vif intérêt, la dernière émission de cette prof remarquable, qui a traversé toutes les épreuves que le XXè siècle a engendré. Elle était de cette génération sacrifiée au nom du fascisme, (le franquisme en faisait partie et Pétain ambassadeur à Madrid) par des individus que l’on croyait disparus... Bises à vous Christian

Laisser un commentaire :

Dissonances du 28 novembre

émission du 28/11/2015 nombre de lectures : 432 lectures

SABINE JAUFFRET et MICHEL JULLIARD

Est-ce qu’aujourd’hui, tout artiste qui veut être reconnu doit passer sous les fourches caudines des installations, des performances, des vidéos soporifiques ou des photographies plasticiennes ? Ou alors, existe-t-il des créateurs, des artistes qui ne se plient pas au diktat de l’art officiel que certains, comme l’écrivain Alain Leduc, qualifient de cynique, de ludique et de futile.
Ce mois-ci, Dissonances reçoit deux de ces artistes qui créent dans le silence de leurs ateliers et qui sont aux antipodes  des attitudes institutionnalisées.
Il s’agit de Sabine Jauffret et de Michel Julliard, deux artistes qui marchent sur les chemins du vent et créent dans les marges. Deux artistes enragés et engagés réunis par leur éthique face à leur création artistique.

Dans Dissonances, préparée et animée par Josef Ulla , il sera question de l’art contemporain , de la place de l’éthique dans la pratique artistique. Sabine Jauffret et Michel Julliard évoqueront le formatage, le marché de l’art, mais aussi l’engagement de l’artiste, et sa liberté de création.
 
Diffusions : Samedi  28 novembre (16h), lundi 30 novembre (20h) et mercredi 2 décembre à (11h).
Liens Internet :
Michel Julliard : http://culturebox.francetvinfo.fr/michel-julliard-lart-postal-au-jour-le-jour-21625
                             http://www.arthesee.org/xml/DVD/BAnnonce_Julliard.html
Expo d'art postal "Jaurès 2014, Foutez-nous la paix mondiale » :   
                            https://jeanjaurespostal.wordpress.com/
La revue Ecritique ( revue qui se propose de contribuer à la nécessaire déconstruction de l’idéologie néolibérale qui domine l’art et la culture contemporaines, d’en analyser les fonctionnements et d’en révéler les effets aliénants à partir notamment des apports des sciences humaines.) :      http://www.ddp-art-group.com/1-accueil/ecritique/revue-ecritique.html
Les enregistrements d'Oxfish : https://soundcloud.com/oxfish-2
Contact : oxfishmusic@gmail.com     Tel : 0601084291

Liste des chansons diffusées dans l’émission:
Le nombril, Jeanne Moreau
Médiocratie, Hubert-Félix Tiéphaine
Wasted, Oxfish
Sais-tu que tu es à peindre nue, Mona Eftre
Scherzo de Félix Mendelsson, Quatuor Renoir

1 commentaire

  • par : Christian le : 14/12/15 à 17:43

    L’émission de Sabine et Michel à deux est je pense un exercice difficile, car s’il n’y a pas compétition entre les partenaires invités, il y a un partage des points de vue tacite à trouver, sinon le risque encouru est d'aboutir dans la confrontation des points de vue. Ils ne sont pas tombés dans ce travers, et j’aurais aimé en savoir plus sur l’exposition évoquée par Sabine sur « l’Art postal « dont elle évoque le but : subversion / provocation...Quant à Michel, voix limpide pour nous dire «qu' être dans le doute, dans le faire, c’est découvrir l’art par la bonne porte ». Je ne peux qu’acquiescer. Bravo à eux, à vous tous et bon vent à l’émission et aux animateurs. Amicalement à vous. Christian

Laisser un commentaire :

Dissonances le 24 octobre

émission du 24/10/2015 nombre de lectures : 591 lectures


ACCUEIL DES REFUGIES : UN FARDEAU OU UNE CHANCE ?
 
La première émission, diffusée samedi 24 octobre à 16h, porte sur les longues files de réfugiés qui quittent aujourd’hui leur pays fuyant l’intégrisme, l’obscurantisme la dictature, la guerre et la mort. Ces personnes sont juste des êtres humains qui sur cette terre aspirent comme nous à la liberté, l’égalité et la fraternité.
Ce drame actuel a bien des similitudes avec ce qui s’est passé à la fin de la guerre d’Espagne, il y a 76 ans.
Avec Jean Vaz, nous allons  évoquer   ces évènements qui remontent à plusieurs décennies ,tout simplement parce-que l’exode  de ces milliers de Syriens, Irakiens, Afghans, Erythréens…, rappelle dramatiquement sur de nombreux points la Retirada des Républicains espagnols
Ce rappel de l’exil républicain espagnol répond à la question d’actualité : les réfugiés  sont-ils un fardeau ou une chance ?
Dans Dissonances, la nouvelle émission de Radio St Affrique, préparée et animée par Josef Ulla , il sera question de l’exil des républicains espagnols en 1939, il sera fait le parallèle avec  la situation des réfugiés d’aujourd’hui. Il sera aussi question de frontières et  de murs à  abattre.
 
Liens Internet : http://memoria.andando.free.fr/index.php?lng=fr
Documents à consulter : http://memoria.andando.free.fr/2015/refugies.pdf
 
Liste des chansons diffusées dans l’émission:
-Ay Carmela
-Les anarchistes de Léo Ferré
-Ya no hay locos de Paco Ibañez
-L’étrangère de Gilbert Lafaille
-Le siècle des réfugiés de Lény Escudéro
-La ballade des gens qui sont nés quelque part de Georges Brassens, interprétée par Tarmac

10 commentaires

  • par : robert carriere le : 29/10/15 à 17:44

    Bravo Joseph, bravo Jean, bravo Radio St-Aff', et merci !
    Je suis tombé un peu par hasard sur cette émission, et ce fut un ravissement, tant pour les dialogues, que pour la partie musicale, et la tonalité générale. Vraiment ces dissonances-là font un bien fou aux oreilles et à ce qui nous reste entre les deux !
    Merci de bien vouloir poursuivre sans relâche cette oeuvre de mémoire historique ... et de salubrité publique !
    Cordiales salutations.

  • par : Flo le : 02/11/15 à 10:02

    je viens d'écouter ! très bonne émission !
    Flo

  • par : Dany Dinis le : 02/11/15 à 10:04

    Voilà une excellente initiative ! En effet quoi de mieux pour faire comprendre aux gens que des drames comme celui-lâ il y en a eu beaucoup (comme l'exode des Espagnols, ou la débâcle en 1940!) et il y en aura hélas encore, mais que la terre ne s'arrête pas de tourner parce que quelques milliers de gens arrivent dans notre pays.
    Ton émission sera bonne pour contrecarrer les arguments de Marine Lepen! En Europe nous vivons tous tellement mieux que dans ces pays qui n'étaient pas bien riches mais qui aujourd'hui sont détruits et saccagés para des hordes de salopards qui tuent et détruisent même des vestiges archéologiques du passé. l'europe est donc assez riche pour intégrer ces gens, ce qui reique de dynamiser un peu plus l'économie et fera peut-être redémarrer les choses sait-on jamais

    grosses bises du Portugal (oú l'on lutte pour qu'un gouvernement de gauche se mette en place après 4 ans de terrible austérité! point !!!)
    Dany (et Carlos)

  • par : Annie le : 02/11/15 à 10:16

    Il faudra bien une génération de ces nouveaux arrivants pour que les descendants s'intègrent
    mais leur donnera t on la chance de servir intelligemment la France?
    Ce sera difficile car leur culture , en plus, est bien différente .

  • par : Jean et Marie le : 02/11/15 à 10:19

    Salut ,
    nous venons d'écouter l'émission avec beaucoup d'intérêt. Nous viendrons le 27 novembre à Saint-Affrique.
    à bientôt
    cordialement Jean Marie

  • par : Bernard le : 02/11/15 à 10:22

    Merci beaucoup pour cette superbe émission et les autres à venir,
    Solidairement
    Bernard

  • par : Isabelle le : 02/11/15 à 10:24

    Merci , je l'ai écouté justement; très belle émission.
    Isabelle

  • par : Jacques G le : 02/11/15 à 10:25

    Merci beaucoup
    Moi aussi je suis un fan de LENY ESCUDERO avec qui j'ai pu discuter quelques minutes aprés un concert à Saint Gely Du Fesc. voila quelques années. Comme FERRAT leurs chansons n'ont pas encombré les ondes
    Je vais faire en sorte d'ecouter ton émission réguliérement;MERCI BEAUCOUP

    Cordialement

    Jacques

  • par : Samuel S le : 02/11/15 à 10:29

    j'ai écouté votre émission, qui était d'un très haut niveau! merci pour cet éclairage historique sur l'accueil des migrants!
    ça fait du bien de vous entendre!
    la qualité de l'interview, des personnes autour de la table, et des informations collectées et diffusées, valent bien quelques pages du monde diplomatique!
    continuez, votre émission, je ne risque pas de la rater!

    un grand merci pour le travail fait

    Samuel S, jardinier, pépiniériste!
    BROQUIÈS

  • par : Naudy ROUX le : 13/11/15 à 19:03

    bravo pour ton emission.Il faut continuer .Pourquoi l'etre humain a t-il toujours peur de l'inconnu?Que de conneries pouvons nous entendre sur ces réfugies qui fuient la guerre.En 1939 Montlaur accueillait 50 refugies belges qui fuyaient la guerre serions nous capables d'en faire autant aujourd'hui ?

Laisser un commentaire :