Radio Shag Shag

Antoine Romera et Anselmo Aguilar ont décidé de se lancer dans une folle aventure : convoyer du matériel radio récupéré un peu partout en France, dans un bateau qu'ils ont remis en état, pour l'ammener au Sénégal et y créer une station de radio associative : Radio Lamartyr.

 

Suivez leurs aventures en format radio sur ce lien

http://www.radiosaintaffrique.com/emissions/radio-shag-shag-1

07 Radio shag shag episode 07

émission du 13/01/2017 nombre de lectures : 370 lectures

Long court...

On décolle lundi 4 decembre, fin d'aprèm, après avoir fait le plein d'eau. Ici, la flotte viens en grande partie d'usines de déssalinisation et elle n' est pas minéralisée.
En sortant du port, deux jolies blondes nous lance un « hay !! » on hésite, mais nous ne succomberons pas à l'appel des sirènes même hollandaises même bronzées même que faut arrêter d'y réfléchir...
Ce sont les deux premiers jours les plus difficiles, après, le rythme s' installe, le temps deviens plus léger, chacun trouve sa place, son repos, ses exutoires, et ses montées d'adrénaline !
Le troisième jours,le vent tombe tout à fait, on hésite a allumer le moteur mais on fait passer ca avec de la musique en regardants fondre le soleil dans l'océan...
Plus loin nous rencontrons des globycéphales, ces mammifères marins de 5m à 7m nous chantent l'océan... on les écoutent avec respect !
 
La nuit, la lune nous sourit , elle s' arrondit au fil des jours et c'est toute pleine qu' elle nous laisse à Dakar, le mercredi 14 décembre après huit jours de mer, il est 3h du mat' quant on jette l'ancre dans la baie de Dakar, on fête ca avant de sombrer dans un sommeil sans rêves...
 
 
 
 
 
Des militaires tout noir nous réveille a huit heure pour nous dire d' aller au mouillage du CVD(centre de voile de Dakar) on pose l' encre pour de bon. Le mouillage roule pas mal c' est pas très confortable.
 
Ça pue un peu les égout et la pollution l' eau de la baie de Hann est vraiment dégueulasse, ou fait les papier d' immigration et le passavant(laisser passer du bateau) .
 
On squatte le CVD, c' est une cour ou il y a tout les réparateur de voiles d' annexes de moteur... Il y a des vendeurs de babioles et un bar ou se retrouve les autres équipages des différant voiliers en transit .
En se baladant on rencontre Fari qui nous dit que sa sœur bosse a la radio communale de dakar et que son frére Samba est gabier( instalateur de mat et d' anténes).
 
On vas les rencontrer dans les faubourds de Dakar, on visite l'atelier de Samba et on rencontre la sœur à Fari qui est très belle ,très froide, on discute de radio au Sénégal. Ca n'a pas l 'air de marcher comme chez nous ici !
On retrouve une pote, Chloé qui est instit' à Dakar, son mec Éric est descendu ici en 7m50.
Il connaît les bon plan du Sénégal. On fait la fête avec eux et on se repose chez Eric.
 Dakar c' est vraiment pas confortable et on sera mieux au bled ! Eric nous a conseillé d'aller dans le Siné Saloum, à N'Dangane pour poser le bateau au mouillage.
 
 
 

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :