Cocobrut Freaky Style

Cocobrut Freaky Style
 Pondu par on ne sait quel trou du cul mal emplumé, les noix de Cocobrut ont éclos pour nous piailler du bon son qu'on aime bien...

 

••• émission mensuelle :

  • première diffusion le premier mardi du mois à 20h00.
  • deuxième diffusion le vendredi suivant à 16h00.
  • troisième diffusion le dimanche suivant à 20h00.

Cocobrut Freaky Style

émission du 07/01/2020 nombre de lectures : 165 lectures

Rediffusion de l'émission n°15, initialement programmée en février 2018

Cocobrut n'étant pas un bourreau de travail, il a profité de la trêve des confiseurs et de l'ambiance gréviste insurrectionnelle pour s'octroyer un repit injustifié. Il a du coup été convoqué dans le bureau du Président qui, magnanime, lui a simplement enjoint de collecter tous les mégots de clopes et les capsules de canettes qui constellent le sol des locaux de la radio afin de les jeter à la déchetterie.

4 jours durant (en plus, c'est pas un rapide), notre animateur désoeuvré s'est escrimé à sa tâche, allant même jusqu'à s'écorcher ses petits bouts de doigts boudinés. Dans sa grande mansuétude, notre estimable Président lui a tout de même autorisé à écouter en boucle la playlist suivante :

 

BLACK HAZE EXPRESS : "Won't nobody listen"

JOHNNY HARRIS : "Stepping stones"

ARCHIE BELL & THE DRELLS : "Tighten up"

BARRY WHITE : "Playing your game, baby"

JAMIROQUAI : "Use the force"

JORGE BEN : "O homem de gravata florida"

SADE : "Cherry pie"

ROMAN GIANARTHUR : "I 69"

CYMANDE : "Brother on the slide"

VARIATIONS : "Sayin it, doin it"

SALINAS : "Straussmania"

 

Après s'être platement excusé en explications confuses, Cocobrut a fait le serment solennel que pareille incurie ne se reproduirait plus, même s'il a eu l'outrecuidance de rajouter que seuls les imbéciles ne changent pas d'avis. C'est pourquoi notre valeureux Président est revenu sur ce qu'il avait dit et lui a ordonné d'aller récupérer tout ce qu'il avait jeté et de tout remettre exactement à sa place initiale...

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :