le théâtre des mots

le théâtre des mots

Le Théâtre des mots : l'émotion dans la poésie

 

••• émission mensuelle :


■  première diffusion le troisième samedi du mois de 11h à 12h
■  deuxième diffusion le lundi suivant de 21h à 22h   
■  troisième diffusion le mercredi suivant de 9h à 10h

la poésie du 16 mars

émission du 16/03/2013 nombre de lectures : 385 lectures

émission de mars sous le signe du sssss et des femmes: de la mère grand, l'amante et sans la religieuse mais aussi avec la mère.

Pour cette émission du mois de mars n’oublions pas  non plus les twix, tik ké tak, nuts, raiders bounty et autres lions ! Avec une mention spéciale pour les chats-chats barres chocolatées  d’un format petit mais délicieuses qui ne se vendaient pas dans le commerce mais qui étaient disponibles dans le placard d’un certain Xavier , placard où j’allais  puiser allégrement comme quoi l’existence réserve des conquêtes impérissssssssssables !!

 

Mais oui voici le progamme sous le signe charnière du sssssss du serpent en cette nouvelle année chinoise.

 

Donc moment charnière : un extrait de “ la strada ” de  Fellini que j’ai présenté en disant que c’était une pièce de théâtre mais bien sûr c’est un film. Le dialogue est interprété par Gilles & Audrey plus Elsa à la scénographie & Léonard en guest star. Un grand merci à Daniel qui me permis de jouer cet extrait en compagnie de Sarah en son temps.

 

La guest star célèbre du jour c’est Bill Wither avec son speach de présentation de son morceau “ grandma’s hands ”. Léon Zitrone devait être présent mais malgré nos interjections oulipiènnes* nous avons du le remplacer au pied levé… Tout le cd de son concert au Royal Albert Hall de New-York au début des années 70 est un vrai chef d’œuvre, concert le mot est faible tant le public semblait en osmose avec les musiciens.

 

Aussi un petit détour par nos confrères de “ musique à l’heure ” de radio Alpa d’une mjc de la cité du Mans. Sur cette même radio vous pouvez retrouver l’émission “ la carotte ” qui est une super super émission sur le rap sans laquelle vous n’auriez pas pu découvrir  “ Kwal ” et le dernier morceau de l’émission “ la piqure du moustique ”. Un peu avant son texte fort sur sa mère “ je t’apporterait des fleurs ” était englobé par un morceau de “ Bjork ” : “ the dull flame of desire ”

 

Maintenant qu’ai-je oublié ? voici les z’otres z’éléments de notre mixture verbale :::::

 

En ouverture “ sanguine ” de Jacques Prévert suivi du morceau “ tu vo faï l’americano ” interprété par je ne sais plus qui.

 

Après l’intermède sarthois des autoroutes belges entre autres nous avons lu à quatre voix le texte “ début de l’histoire ” de Svetlana Swymborska qui a déjà sévi dans les mois précédents.

 

Avant  “ la strada ” de Fellini une chanson de Blork : Heirloom ; après le dialogue d’el matto et de Gelsomina le poème “ femme ” de “ Le Clezio ”  puis chantée par Françoiz Breu “ la boite de nuit ”.

 

Poursuivons avec Lhasa, chanteuse en provenance du Québec pour “ el fin del mundo ” qui nous amène au texte “ invierno ” de Gamoneda Antonio dit par Léonard et Elsa. Dans leurs bagages sont arrivés de la poésie en langue bretonne : profitons-en !

La langue celte c’était presque pour la fin et juste avant le délice de la voix de Dalida puis un deuxième extrait de “ la valée des papîllons ”  de “ Ingern Christiensen ” sans Debussssssssssssy cette fois mais toujours par une traduction, refondation traçamixturisation de Gilles.

 

le cadeau final c'est le texte lu par Audrey qui nous parle du coeur, je coure lentement me remémorer les références de l'auteur d'ici ultérieurement .... 

 

Affûtez vos sandales, bob Ricard et autres chemises à carreaux mais ça va bientôt se réchauffer pour la prochaine émission d’avril.

KENAVO !!!!

 

* au oulipiènnes cela vient de l' oulipo mais ça c'est tout un programme d'expérimentation potentielle notament du langage hou là là  où cela nous nènerait t-il d'explorer cela !!! 

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :