RADIO CROCHET - EHPAD de Camarès

RADIO CROCHET - EHPAD de Camarès

Les résidents de l'EHPAD "Le Sherpa" de Camarès, prennent le micro et nous font partager leur quotidien.

 

Une émission mensuelle, diffusée chaque....

  • première diffusion le 4ème mardi du mois à 11h30.
  • deuxième diffusion le mercredi suivant à 16h00.
  • troisième diffusion le dimanche suivant à 17h10.

AU FIL DE L'EAU

émission du 24/03/2020 nombre de lectures : 149 lectures

Une énergie vitale !

Le thème d’aujourd’hui va nous faire cheminer. Les animateurs de Radio Crochet vous proposent de partager leurs échanges sur …l’eau ; l’eau qu’ils puisaient aux puits, qu’ils allaient chercher aux fontaines comme à Ouyre, tout près de la Douce. C’est alors qu’un résident enchaîne avec la chanson de Guy Béart, « Ma petite est comme l’eau »…. Un autre renchérit et se souvient de l’hiver 1956, quand les sources gelaient.

-Oui, mais relève une résidente, l’eau de la mer ne gèle jamais … et c’est parti pour le refrain de « La mer ». Et de Trenet au « Tango Corse », … quel est le lien ? Nous, nous ne le connaissons pas, mais les résidents-animateurs de Radio Crochet le connaissent, et l’empruntent même très allègrement.

Et il en va ainsi de toute l’émission, les animateurs oublient le micro, décident de se faire plaisir et de vous le faire partager. Une ambiance du tonnerre qui les fait s’interroger sur aujourd’hui : les jeunes de 2020 s’amusent-ils autant que nous, il y a 50 ans ? Ont-ils dansé « La danse Atomique », ont-ils chanté la Truite de Schubert ?

Non, que diable !

Alors écoutez et profitez de cette énergie vitale que dégagent nos anciens.eau

Cette émission (enregistrée fin février 2020) est à écouter sur Radio Saint Affrique mardi 24 mars à 11h30, mercredi 25 mars à 16h et dimanche 29 mars à 17h10. Possibilité de la podcaster sur radiosaintaffrique.com

 

 

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :

C'était mieux avant ?

émission du 25/02/2020 nombre de lectures : 212 lectures

Ça dépend ...

Au sein de l'atelier du lundi, animé par Virginie, l'équipe de Radio Crochet discute de l'évolution des métiers.

Jacqueline, par exemple, s'est formée à un métier qui n'existe plus; elle a connu l'arrivée des ordinateurs, ces outils qui évitaient de faire et refaire de longues additions pour équilibrer les recettes et les dépenses.

Jean-Pierre, avec l'arrivée de nouvelles fraiseuses, à eu à subir l'accélération des cadences et  à se soucier du rendement.

Pour certains, le progrès rime  avec la disparition des épiceries, des petites boutiques de villages qui ont fermé au profit des grandes surfaces.

Pour d'autres, progrès est aussi synonyme de soulagement, avec l'apparition des machines à traire et des machines à laver.

Alors, c'était mieux avant ?

 Pas si sûr....mais quoiqu'il en soit, chacun a aimé son métier et en parle avec passion!

 brebis

C'est à  écouter dans l’émission Radio Crochet sur Radio Saint Affrique mardi 25 février à 11h30, mercredi 26 février à 16h et dimanche 1er mars à 17h10.

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :

TRESORS DE SOLIDARITE

émission du 28/01/2020 nombre de lectures : 267 lectures

Jacqueline D.

 JD

Jacqueline est née en 1931.  

Elle devient veuve à 37 ans avec deux jeunes enfant à élever.

Alors qu’elle gagne sa vie en tant qu’employée de banque, avec une amie, veuve aussi, elles se demandent comment aider les femmes qui sont, comme elles, confrontées aux difficultés à gérer une famille seule, si on est sans-travail, où même si, le maigre salaire perçu est loin de suffire pour vivre.

 Elles  décident donc, au début des années 60, de s’investir dans l’aide aux femmes seules, qu’elles soient veuves, divorcées ou mères célibataires. Pendant de longues années, du côté de Castres, la structure qu’elles ont créée va accompagner et aider des dizaines de femmes « chefs de famille » comme l’on disait à l’époque. Ce seront des permanences mensuelles où elles vont aider administrativement, mais surtout accompagner, par l’écoute et la solidarité, des mères dans le désarroi. Elles organiseront même des « soirées d’amitié ».

 

Depuis l’EHPAD Le Sherpa, où elle réside depuis 4 ans, Jacqueline tient à témoigner de l’importance du bénévolat, qu’elle qualifie d’amitié constructive et responsable. « Nous étions moins malheureuses du moment que nous nous occupions des autres ; cela avait du sens. » déclare Jacqueline au micro de Radio Crochet.

 Et c’est dans un des nombreux et magnifiques poèmes que Jacqueline écrit depuis de longues années, qu’elle-même trouve les mots pour définir son action :

 

« Toute main qui se tend, est fruit d’éternité ! »

 

Aujourd’hui, elle témoigne de son expérience de la fraternité, et nous conduit, par ses mots et ses écrits sur les chemins qui mènent aux  trésors de la solidarité.

 

Ce témoignage est à écouter dans l’émission Radio Crochet sur Radio Saint Affrique mardi 28 janvier à 11h30, mercredi 29 janvier à 16h et dimanche 2 février à 17h10.


Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :