Dissonances

Dissonances
Trois fois par mois, histoire de voir les choses autrement, sous un autre angle ou dans une autre perspective, nous ferons, ensemble, un pas de côté pour prendre le temps d’écouter des parcours de vie vécus par des gens comme vous et nous, des témoignages d’histoires qui ne laissent de traces que dans la mémoire des leurs, des voix dissonantes, des voix d’hommes et de femmes, qui portent un éclairage différent sur nos rêves.

Réalisation: Dani Joulié et Josef Ulla

 

••• émission mensuelle :

  • première diffusion le 4ème mardi du mois à 18h00.
  • deuxième diffusion le mercredi suivant à 8h15.
  • troisième diffusion le samedi suivant à 16h00.

AVOCAT et ANARCHISTE

émission du 24/01/2023 nombre de lectures : 28 lectures

JEAN-JACQUES GANDINI

jjgDissonances vous invite à partager une heure avec Jean jacques Gandini.... cet avocat qui durant toute sa carrière s’est emparé du droit contre les puissants , pour en faire un outil au profit des opprimés, agissant ad vocatum, à leur côtés, afin de leur permettre de devenir maitres de leur destin. Avocat honoraire depuis 2016, il continue toujours aujourd’hui à lutter contre les nantis et à dénoncer, au sein de la Ligue des Droits de Homme, les violences policières et les agissements des membres de l’extrême droite.

Son engagement en anarchie n’est pas étranger à sa détermination à prôner l’application réelle de la liberté et de l’égalité, des valeurs que riches et puissants ont toujours trouvé très dangereuses.

Dans Dissonances, il sera question de Mai 68, d’écritures, de rencontres marquantes, de la Chine et des brèves saisons de l’Anarchie vécues en Espagne et en Ukraine, et aussi de l’athénée libertaire de Montpellier, le Centre Ascaso Durruti.

Dans Dissonances, Jean-Jacques Gandini évoque le Collectif du 22 mars de Montpellier et son rôle déterminant dans la lutte contre l’extrême droite en Occitanie, à travers l'affaire dite du commando d'extrême-droite intervenu violemment à la Fac de droit de Montpellier le 22 mars 2018

Et il nous parlera de la relève qui est là aujourd’hui, avec les avocates et avocats rebelles, des femmes et des hommes qui font passer leurs idées, leur éthique, leur humanisme, et  leurs combats avant leur carrière.

 

Pour aller plus loin :

-          Le Collectif du 22 mars de Montpellier qrcode

 

-          Centre Ascaso-Durruti  avec, le Jeudi 26 janvier 2023 à 19 h,6 Rue Henri René  34 000  Montpellier) : Rencontre-débat animée par  Jean-Jacques GANDINI à l'occasion de la parution du numéro 49 de la revue "Réfractions" :   « AUX CONFINS DE L'ANARCHISME »

-          Bibliographie Jean-Jacques Gandini 


1 commentaire

  • par : Latapy le : 23/01/23 à 14:42

    Merci pour ce témoignage et ce parcours : j'espère qu'ils donneront l'envie à d'autres d'emprunter les chemins divers de la liberté, sans laquelle nous ne sommes rien.

Laisser un commentaire :

LES CHRONIQUES REBELLES

émission du 27/12/2022 nombre de lectures : 60 lectures

avec CHRISTIANE PASSEVANT, de Radio Libertaire.

prsaDissonances vous invite à un entretien avec Christiane Passevant, réalisatrice et animatrice de l’émission Chroniques Rebelles qu’elle anime depuis 33 ans sur Radio Libertaire.

 Il ne sera pas question de l’écrivaine, la journaliste, la critique de cinéma qu’est Christiane ; ce que nous avons tenté de mettre en avant c’est la femme anarchiste, qui va nous donner à découvrir la genèse de sa révolte et les coulisses de son émission où , depuis 1989, elle fait des focus radiophoniques sur des films à contre courant, et notamment sur des hommes et des femmes rebelles, ses frères et sœurs en humanité.

Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, c’est Christiane que l’on questionne et que l‘on va entendre ; une voix dissidente, une pensée libre, ouverte, généreuse, et affranchie de tous les dogmes .

Pour écouter LES CHRONIQUES REBELLES:
-en direct , le samedi de 13h30 à 15h30, c'est ici:
https://radio-libertaire.org/accueil.php
 
Pour podcaster l'émission, c'est ici:
https://radio-libertaire.org/podcast/z_commun/emission_aff.php?id_e=62&id_c=49&bout=alpha

Illustration musicale:
-La vieille Djellaba, Jean-Marc Le Bihan;
-De la main gauche, Catherine Ribeiro;
-Te recuerdo Amanda, Victor Jara.

1 commentaire

  • par : Genevieve le : 27/12/22 à 11:27

    Bonsoir Joseph ,
    Je viens d'écouter votre dernière émission " Dissonances " ( et quelques autres avant : Mimo , Vincenzo , bien sûr )
    Christiane , encore une bien belle personne ,
    Et Radio Libertaire , une petite friandise que nous savourons de temps à autres . . .
    Je profite de cette fin d'année ,
    Pour te / vous souhaiter de beaux moments à partager encore et encore , cet hiver et les saisons à suivre . . .
    Bien chaleureusement . Kénavo !
    Geneviève et Gérard .

Laisser un commentaire :

LOÏC SERON

émission du 29/11/2022 nombre de lectures : 73 lectures

Cheminer avec MARIO RIGONI STERN

LSMRSMario Rigoni Stern, après la publication de son premier livre en 1953, est devenu un auteur immensément populaire en Italie. Lui qui ne se voulait ni ne se voyait écrivain, est, après la guerre, un modeste fonctionnaire au cadastre, revenu vivre parmi les siens, dans l’altipiano.

Malgré ses succès d’édition, il vit retiré dans une maison construite de ses mains, à l’orée de la forêt, dans les environs d’Asiago. Là, il reçoit volontiers, sur un banc de bois, intellectuels et journalistes, venus prendre son avis, recueillir ses souvenirs.

Dissonances vous donne à écouter le récit de l’un d’eux.

Passionné par son œuvre, le photographe Loïc Seron a tenu à rencontrer l’homme pacifiste, et humaniste qu’était le sage d’Asiago.

Le résultat en est un magnifique livre de photos et de textes de Loïc Seron, qui font écho, avec talent et  poésie, à la voix du témoin de son temps que fut Rigoni Stern, une voix qui est parvenue à garder son authenticité jusqu’à aujourd’hui.

« On trouve rarement pareille cohérence entre l’homme qui vit et l’homme qui écrit, on trouve rarement une pareille densité d’écriture » a écrit son ami Primo Levi .

Couleurs musicales :

-Sofia, par l’Harmonie municipale de l’Altipiano d’Asagio

-Questa Pianura (Jacques Brel, traduction Bardotti ) interprétée par Gianmaria Testa

-La ninna nanna jouée par Paolo Corradin

-Father and son, Cat Stevens

-Negra sombra, musique de Juan Montes Capon

-Seasick, las lloronas

-Rémi Geffroy - Elle (valse à 5 temps)

 

Liens :

 Sur le livre « Altipiano » de Loïc Seron :

https://altritaliani.net/altipiano-cheminer-avec-mario-rigoni-stern-i-rencontre-vernissage-avec-loic-seron/

Sur Mario Rigoni Stern :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mario_Rigoni_Stern


Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :